10/02/2011

RN54 - ENQUETE PUBLIQUE

Suite à la décision du Gouvernement Wallon d'inscrire provisoirement au plan de secteur un espace de réservation pour le projet de tracé de la N54 entre Lobbes et Erquelinnes, l'enquête publique est ouverte à la population pour une période de 45 jours (du lundi 7 février au mercredi 23 mars 2011).

Les documents exposés à l'enquête publique peuvent être consultés à l’administration communale de la Commune d’Erquelinnes, service urbanisme, rue Albert 1er, 51 à 6560 Erquelinnes, les lundis, mardis (*), mercredis, vendredis de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h30 et les jeudis de 9h00 à 12h00 ainsi que le mardi 15 mars 2011 jusqu’à 20h00 – (*) sauf le mardi 8 mars 2011 après-midi    

  Il est important de noter que l'UNIQUE SEANCE D'INFORMATION au cours de laquelle des explications techniques peuvent être obtenues se tiendra :

  MERCREDI 16 février à 19h

en la salle des fêtes de Mont-Ste-Geneviève

(rue du village, 36)

  ECOLO Erquelinnes et les autres locales ECOLO concernées tiennent à rappeler que l'enquête publique est une étape importante de la procédure et que notre groupe sera particulièrement attentif aux remarques formulées par les habitants des villages concernés.

08:27 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/12/2010

ENFIN UNE DECISION DANS LE DOSSIER DE LA RN54 GRACE AU MINISTRE HENRY !

 Comme proposé par les locales Ecolo de Lobbes, Merbes-le Château et Erquelinnes, c’est le tracé central 6 + qu’a retenu le Gouvernement Wallon de ce 16 décembre.

 

Dans ce dossier dont on parle depuis … 1961 ( !), 26 tracés ( !) ont été étudiés à partir de 2001. 4 avaient finalement été retenus  après intervention de plusieurs experts : il s’agit des tracés Central, Central 6, Mixte et d’une combinaison des tracés Nord et Nord 3, dénommée Nord+. Nous sommes en 2005, et les études d’incidence sont hélas bloquées car la législation a changé, une partie du travail technique doit être recommencée.

A côté de cela, comme le prônait depuis des années Ecolo, le CRAT, comité Régional d’Aménagement du Territoire, estime lui aussi que la construction d’une route 2x2 bandes n’est pas nécessaire : le Crat estime que les critères de sélection précédents n’ont pas assez pris en compte l’élément humain… Les groupes locaux Ecolo avaient déjà proposé, dès 2002 le gabarit de 2 X 1 bande avec ronds-points d’accès, largement suffisant pour absorber les 14.000 véhicules par jour sans attirer le transit international.

 

(La volonté initiale du projet était de relier les deux bassins industriels de Maubeuge et Charleroi. Mais le développement économique et le désenclavement des villages ne nécessitaient plus la construction d’une autoroute.)

 

Ce dossier étant décidément très compliqué, une couche politique supplémentaire lui est glissée : la volonté politique locale fait en sorte que ce dossier-ci soit lié à celui de la E420 ! Autant dire que la RN 54 n’est pas prête de voir le jour … puisque le dossier de la E420 néant cesse lui-même de changer de tracé et de philosophie générale !

 

Fort heureusement, le projet de la RN54 a été inscrit dans la déclaration de politique Régionale du gouvernement wallon mis en place en 2009.

Grâce au ministre wallon de l’Aménagement du territoire, l’écolo Philippe Henry, le dossier a été réactivé et un tracé définitif a enfin été confirmé par le gouvernement wallon de ce jour : ce sera donc le tracé central 6+. Le Ministre a fait passer  l’inscription d’un périmètre de réservation au plan de secteur en vue de la réalisation d’un tronçon routier Lobbes-Erquelinnes.

 

Il s’agit du tracé central amélioré aux abords de Bienne-Lez-Happart qui s’écarte des nouvelles constructions du village en passant plus au sud, et réduit les impacts sur le Centre Régnier (institut provincial d’enseignement spécialisé).

Il contourne par le sud le site des étangs bleus et du centre d’inspection automobile de Lobbes.

 

Voici les arguments retenus pour justifier la construction de 2x1 bande de circulation :

 

  • Répondre d’abord au besoin d’améliorer la desserte des communes riveraines de la Sambre vers Charleroi et Bruxelles et des zones d’activité économique de Solre-sur-Sambre et de Thuin-Lobbes avant d’inscrire la nouvelle voirie dans un réseau plus vaste ;

  • La priorité est accordée à la fonction d’accessibilité de la nouvelle voirie plutôt qu’à la mobilité des usagers et à la fluidité du trafic, cette fonction n’étant pas compatible avec un gabarit de deux fois deux bandes de circulation ;

  • Selon l’auteur d’étude, le réseau de voiries régionales N90, N53 et N40 au sein duquel s’inscrit le projet de tracé de la N54 offre de bonnes conditions de déplacement malgré leur gabarit limité à une bande de circulation dans chaque sens ;

  • Ce gabarit réduit l’emprise de la route et limite le nombre d’ouvrages de franchissement et de voiries latérales de compensation ;

  • La réduction de l’emprise diminue les impacts sur le paysage et sur les superficies agricoles ;

  • L’effet de coupure est réduit, les usagers, dont les agriculteurs, ne devant pas parcourir de trajets supplémentaires jusqu’au point d’accès le plus proche sur l’infrastructure ;

  • Le coût moindre.

 

Dans le cadre de l’enquête publique, une réunion d’information sera organisée à Lobbes.

 

Ecolo est fier du travail effectué par le cabinet du ministre Henry. Mais celui-ci devra être confirmé par le gouvernement Wallon : à l’issue de la procédure, il devra montrer sa réelle volonté à dégager les moyens financiers nécessaires à la construction de la RN54.

 

Des aires de stationnement devront aussi être imaginées pour favoriser le covoiturage.

Il conviendra aussi d’avoir une évolution des transports en commun adaptés aux besoins réels de cette région rurale, telle que le taxi collectif, le bus à la demande, le minibus de « rabattage » vers les gares…

La régionale Ecolo souhaite également un réinvestissement de la SNCB dans la ligne Erquelinnes Charleroi.

Enfin, la mobilité douce sera naturellement renforcée du fait d’une moins grande utilisation des axes routiers villageois par des voitures ou des poids-lourds. Il sera d’autant plus facile pour les communes concernées d’imaginer de véritables solutions consacrées à la mobilité douce.

 

Le secrétariat de la Régionale Ecolo de Thuin

Liliane Ray, Michaël Leclercq, Francis Biset

 

La locale d’Erquelinnes

 Luc Beeckman(0494/068811)Secrétaire local ff

09:03 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/09/2008

IRE La Belgique n’est pas protégée contre un accident nucléaire !

Publié le mardi 2 septembre 2008
> Par Jean-Marc Nollet, Député fédéral
> Thèmes :
> Niveau(x) de pouvoir :

Vu la gravité de la situation, un débat aura lieu en urgence à la Chambre ce mercredi à 10h15. L’incident grave de l’IRE l’avait révélé, le directeur général de l’AFCN vient de le confirmer ce matin sur les antennes de la RTBF : le système de détection d’accident nucléaire TELERAD a été incapable de repérer un accident de niveau 3 et il ne le sera pas avant de nombreux mois, voire plusieurs années ! La Belgique n’est donc pas protégée comme il se doit contre le risque nucléaire. Pour les écologistes, cette situation est INTOLERABLE !

Comme il l’avait annoncé, Jean-Marc Nollet a déposé une interpellation urgente (cf. fichier attaché) auprès du Ministre de l’Intérieur à la suite de l’incident grave survenu, il y a 10 jours, sur le site de l’IRE. Cette interpellation sera l’occasion pour lui d’exiger la mise en place urgente d’un nouveau système de protection complète de l’ensemble des installations nucléaires belges.

La gravité de la situation est telle que la commission de l’Intérieur se réunira exceptionnellement pendant la période des congés parlementaires, conjointement avec la commission de la Santé publique, ce mercredi 3 septembre à 10h15, pour écouter les interpellations et permettre au Gouvernement de répondre aux multiples questions qui se posent.

Cette réunion sera aussi pour Jean-Marc Nollet l’occasion d’exiger, au Parlement, que toutes les leçons soient tirées et que les sanctions qui s’imposent soient prises pour que la confiance puisse revenir. Avec son Collègue Georges Gilkinet, Jean-Marc Nollet compte mettre les différents acteurs (IRE, AFCN, Ministres) face à leurs responsabilités respectives, que ce soit par rapport aux rejets proprement dits où à la gestion catastrophique de la crise.

On peut espérer que cette commission permettra de recevoir les informations précises sur les causes et l’ampleur des rejets, ainsi que sur les mesures que compte imposer le Gouvernement avant de relancer éventuellement les activités de production.

 

A télécharger
Interpellation
Suite à la crise, interpellation au Ministre de l’Intérieur
Document PDF - 39 ko - Ouvrir ce document - Ouvrir dans une autre fenêtre
Communiqué de presse
Envoyé le 29 août à 19h30
Document PDF - 42,4 ko - Ouvrir ce document - Ouvrir dans une autre fenêtre

20:33 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/12/2006

Réformes institutionnelles : les Francophones ne sont demandeurs de rien

20.12.2006

 

Résumé :
Les présidents des partis démocratiques francophones se sont réunis ce matin au Parlement de la Communauté française.

De cette première réunion de ce mercredi 20 janvier, 4 points sont à retenir :

1. Les présidents des partis démocratiques francophones rappellent que les Francophones ne sont demandeurs de rien en termes institutionnels.

2. Les quatre Présidents ont décidé la mise sur pied immédiate d’un Groupe de travail. Ce groupe de travail composé de représentants des présidents examinera l’état d’avancement des études universitaires commandées par la Communauté française pour les 4 partis. Sur base de ce travail d’expert, les 4 partis continueront la concertation en vue de poursuivre une stratégie commune.

3. Les Présidents réaffirment la volonté de poursuivre un dialogue constructif avec les responsables politiques flamand tout en restant ferme dans la défense de la Belgique fédérale et des intérêts des Francophones.

4. Quant aux questions intrafrancophones, les 4 partis examineront les relations entre les institutions francophones dans un second temps, après les élections fédérales.

14:26 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/08/2006

Conférence sur l'égouttage individuelle des eaux usées du 02 septembre 2006

                                                              

Le samedi 2 septembre 2006,

dès 17h00, au Salon Communal de Grand-Reng, rue du Centenaire.

 

 

Conférence sur l'égouttage individuel des eaux usées et le PASH 

 

 

 

Intervenants :

 

- Aspect législatif :  M. Jean-Luc Lejeune, conseiller à la Société Publique de  Gestion de l’Eau

- Aspects techniques : Mme Véronique Loir et M. Luc Deprez de la société ACA épuration des eaux sprl

 

ANIMATION PREVUE POUR LES ENFANTS :

atelier de lutherie, fabrication d'instrument avec divers matériaux

 

 

Pour les personnes le désirant, la conférence sera suivie dès 20h00 d’un souper paella organisé par la locale ECOLO d’Erquelinnes

 

 

Contact : Ecolo.erquelinnes@skynet.be ou la secrétaire de la locale ECOLO, Ariane Van Landeghem-Beeckman au 0497/136308

13:05 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/08/2006

Fermeture des bureaux de poste

Ecolo s’y oppose fermement !

 

Selon nos informations, le bureau de poste de Solre-Sur-Sambre fermera ses portes dans le courant de l’année 2007.

Pour ECOLO, c’est inacceptable ! La poste a une mission de service public de proximité qui doit être renforcée et non pas détricotée au nom d’une prétendue rentabilité. La suppression des bureaux de poste en zones rurales est une lourde perte pour nos communes déjà mal desservies par les services publics ( gare, bus, banques, .... ). Avec le risque d’augmenter les trajets des facteurs et des citoyens, vient s’ajouter le problème d’accès, notamment pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite.

 

Jean-Marc NOLLET, Député Fédéral a interpellé à plusieurs reprises le Ministre des Entreprises Publiques sur cette problématique.

 

Vous pouvez agir avec nous !

 

Une conférence-débat sur le thème «  l’avenir des services publics de proximité dans nos villages «  aura lieu le mercredi 13 septembre à 19 H 30 en la salle du Café des Sports à Hantes-Wihéries avec la participation  de Jean-Marc NOLLET, Député Fédéral, ancien Ministre de la Communauté Française

 

Renseignements : Gérard BECHET : 071/55 70.69 – 0496/21 59 91

00:05 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/07/2006

carrière Sainte-anne visitée par la SPAQUE

Carrière Sainte-Anne visitée par la Spaque  

Des investigations préliminaires effectuées sur ce site potentiellement contaminé

MERBES-LE-CHÂTEAU Depuis plus de trois ans, les défenseurs de l’environnement, dont plusieurs élus du groupe d’opposition Merbes & Sambre dénoncent l’exploitation illégale de la carrière Sainte-Anne par l’administration communale. Le bourgmestre se défend en expliquant que cette ancienne carrière désaffectée sert aux stockages de matériaux utiles au service Travaux et pour l’entreposage non autorisé des récoltes des déchets “que les inciviques jettent le long des routes”, des ordures que les ouvriers transfèrent régulièrement dans un centre d‘enfouissement agréé.

 

Quoi qu’il en soit, il y a quelques mois, des immondices, des PMC, des déchets verts, un vieil abribus et des caravanes pourries, mais aussi des bidons d’huile, des pneus, des vieilles batteries jonchaient le sol… Bref, beaucoup d’éléments qui, au-delà des désagréments visuels et olfactifs, laissent entrevoir une pollution potentielle du sol.

 

Sensible à la problématique, le candidat Ecolo aux élections provinciales Gérard Bechet a embrayé le combat des élus d’opposition et réclamé une action de la Spaque qui a répondu positivement. Le 18 mai dernier, la société publique d’aide à la qualité de l’environnement a donc envoyé des collaborateurs en charge de la mission d’inventaire des sites potentiellement contaminés qui ont réalisé les investigations préliminaires d’usage. “À l’avenir, la Spaque envisage de procéder à des investigations plus approfondies sur ce site”, indique le directeur Philippe Adam dans un courrier. Une question parlementaire du groupe Ecolo devrait également prochainement être posée au Parlement wallon.

 

I.S.

La Dernière Heure, 03/07/2006, page 16

07:36 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

fermeture poste Solre/S/Sambre

Aux dernières nouvelles et ce ne sont pas malheuseusement des rumeurs, il semblerait que le bureau de poste de Solre-Sur-Sambre fermera dans le courant de l'année 2007.

C'est une  fois de plus inacceptable.

Nous espérons que les solréziennes et solréziens se battront contre cette fermeture. Vous pouvez dores et déjà être convaincus que nous serons à vos côtés dans ce combat

 

La locale ECOLO d'Erquelinnes

 

Contact : 071/55 70 69 0496/21 59 91

07:26 Écrit par B.L. dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |