10/02/2007

Empreinte écologique : votre caddie pèse bien plus lourd que vous ne le pensez !

A l’heure de faire ses courses hebdomadaires, si le consommateur est tout naturellement informé du prix des produits qu’il achète, il ignore presque tout du coût environnemental qu’entraîne l’acheminement des produits qu’il acquiert. Ainsi, qui sait qu’un menu intégrant vins, viandes, légumes et fruits exotiques peut représenter jusqu’à 41,3 kg de CO2 pour 6 kg de nourriture ?!?

 

Bon nombre de produits de consommation impliquent un mode de transport à fort taux de CO2 - comme l’avion - et comportent dès lors un coût important pour la Planète. Ainsi, une tonne de marchandises transportée en avion produit 60 fois plus de CO2 que si elle avait été transportée en bateau ! En plus, bien souvent le prix final ne reflète pas le coût réel du transport, ce qui induit une concurrence déloyale pour les éleveurs et agriculteurs locaux, sans cesse confrontés à des prix bradés.

  

Pour Ecolo, le consommateur a le droit de choisir en connaissance de cause ! Encore faut-il éveiller chez lui le réflexe « j’achète local, j’agis global » en l’aidant à mesurer l’empreinte écologique de son caddie. S’inspirant de réflexions de chercheurs, tels P. Ozer et D. Perrin, la députée fédérale Muriel Gerkens a donc déposé une résolution demandant au Gouvernement de :

 

  1. mettre en place un étiquetage symbolique représentant le type de transport du produit vendu. Des étiquettes représentant un avion en rouge et un bateau en bleu permettraient aux citoyens de poser des choix en connaissance de cause ;
  2. organiser une vaste campagne nationale de sensibilisation sur la problématique des émissions de CO2 dues au transport des produits de consommation ;
  3. inscrire à l’agenda européen un étiquetage renseignant le taux de CO2 émis pour le transport du produit et organiser une nouvelle législation sur l’étiquetage environnemental ainsi que la fiscalité relative au coût en CO2;

Ce faisant, chacun pourrait mesurer l’impact réel de ses choix de consommation, et mieux participer à la lutte contre le réchauffement !

 

 

Muriel Gerkens

Députée fédérale

20:58 Écrit par B.L. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.