19/04/2007

Les Priorités de campagne d’ECOLO pour les élections du 10 juin 2007

Une terre plus verte pour un monde plus juste

Une terre plus verte pour un monde plus juste

ECOLO présente ses priorités de campagne pour les élections du 10 juin 2007. Ces propositions sont ancrées dans la conviction que l’écologie et la lutte pour la justice sont intimement liées. Sauvegarder l’écosystème terrestre, c’est sauver la possibilité d’un monde juste pour tous ses habitants présents et à venir

 

La suite de cet article : http://web4.ecolo.be/spip.php?article93

16:27 Écrit par B.L. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Livre JM Javaux

 

Merci pour vos enfants !

jeanmi

Réussir la transition écologique, avoir enrayé le dérèglement climatique d’ici trois législatures, en adoptant dès le lendemain du 10 juin 2007 une Union nationale pour le Climat, c’est la proposition qu’ECOLO a formulée il y a quelques semaines. Pour la populariser, Jean-Michel Javaux a pris la plume, proposant un livre préfacé par Jacky Morael, tonique et dynamique. Expliquant et illustrant cette option d’avenir essentielle.

Quel est l’impact du réchauffement climatique dans le monde et en Belgique ? Comment assurer un avenir à nos enfants voire aux générations actuelles ? Quelle réponse politique apporter à ce défi majeur pour que notre société évolue dans le sens de l’écologie et de la durabilité ?

Dans ce livre, Jean-Michel Javaux démontre que nous pouvons construire ensemble un avenir pour tous en assurant à chacun davantage de qualité de vie, d’émancipation, d’emplois, de respect de l’environnement, d’opportunités économiques durables et de justice sociale.

Pour ce faire, ECOLO propose à la Belgique une « Union nationale pour le Climat » qui mobiliserait tout le pays jusqu’en 2020 autour d’un vaste et créatif programme de diminution d’émissions de gaz à effets de serre et autour du développement d’une nouvelle économie sans carbone.

Au travers de dix voyages au pays de l’écologie quotidienne, il nous prouve également que la transition vers une société écologique a déjà commencé et que nous devons y participer activement.

merci pour vos enfants

« Merci pour vos enfants. Réussir la transition écologique ». Avril 2007, 112 p., Editions Luc Pire.

Disponible au prix de 9 euros par versement au compte 523-0802134-19 d’Etopia, en indiquant en communication : "Commande livre Jean-Michel Javaux" + nom, prénom et adresse postale complète.

 

16:23 Écrit par B.L. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/04/2007

Bio garanti sans OGM : 1er cap important franchi !

Ecolo se réjouit que le Parlement européen ait adopté à une écrasante majorité le principe d’un seuil maximal de contamination accidentelle par OGM de 0,1% dans l’agriculture biologique !

Bien qu’il ne soit pas contraignant, le signal adressé aujourd’hui par les eurodéputés à l’ensemble des Gouvernements européens doit être pris en considération par le Conseil européen des Ministres de l’Agriculture. Ecolo leur demande dès lors de tenir compte de cette position limpide au moment de revoir le règlement relatif à l'agriculture biologique et à l'étiquetage de produits biologiques.

En outre, Ecolo poursuivra son combat historique pour que chaque citoyen de l’Union européenne bénéficie d’un même niveau d’exigence en matière de contamination accidentelle par OGM (0,1%) et ce, quel que soit le type d’agriculture dont les produits qu’il achète sont issus.

Ecolo se réjouit également de l’adoption de sa demande d'assurer au Parlement d'être partie prenante et votante dans la définition des "règles d'application" qui spécifieront les substances et pratiques autorisées en agriculture biologique. Il est en effet vital que le Parlement européen ait un droit de regard sur ces règles pour assurer que les standards élevés de l'agriculture biologique en termes de santé et de production durable puissent être maintenus.

Enfin, Ecolo regrette le rejet de son amendement visant à doter les Etats membres d'un cadre législatif imposant aux opérateurs de prendre toutes les mesures nécessaires pour écarter tout risque de contamination accidentelle par des OGM. Fondé sur le principe du « pollueur-payeur » et le principe de précaution, cet amendement aurait permis d’obliger les fournisseurs et utilisateurs d'OGM à assumer entièrement les frais entraînés par la recherche d’OGM dans les produits biologiques et la moins-value imputable à la contamination par des OGM.

Le Groupe des Verts européens ne manquera pas de commenter ces avancées et les combats qui restent à mener lors de la 3ème conférence européenne des régions libres d’OGM, qu’il co-organisera à Bruxelles le jeudi 19 avril.

  

Jean-Michel Javaux & Isabelle Durant              Pierre Jonckheer

Secrétaires fédéraux                                             Député européen

15:54 Écrit par B.L. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Hulot & Ecolo unis dans un même combat, chacun dans son propre rôle

> Publié le jeudi 22 mars 2007
> Par Isabelle Durant, Sénatrice et Secrétaire fédérale

Jean-Michel Javaux et Isabelle Durant se sont entretenus ce matin avec Nicolas Hulot dans le cadre du soutien qu’il apporte à la démarche initiée et portée par le monde associatif belge de présenter un « pacte écologique belge », sur le modèle de celui défendu par la fondation Hulot et ratifié par la plupart des candidats à l’élection présidentielle française. Comme cela avait été souhaité par Nicolas Hulot - dont le porte-parole a regretté l’instrumentalisation par le PS de la rencontre d’Elio DiRupo avec Hulot à Paris il y a quelques semaines -, cette rencontre n’a pas été médiatisée.

Voir en ligne : www.pacte-ecologique.be

Elle a été l’occasion d’aborder des questions aussi diverses que :

- l’évaluation de la sincérité de l’engagement dans la durée des signataires d’initiatives comme le « Pacte écologique » ; sa ratification en France par la quasi totalité des candidats à la présidentielle était-elle sincère dans la durée ou portée par un engouement médiatique ? À ce sujet, Nicolas Hulot a regretté que la question climatique semble malheureusement passer au second plan de la campagne française dans le chef de l’un ou l’autre candidat pour qui « une fois le Pacte signé, c’est comme si les problèmes avaient été traités ». Mais il s’est également dit convaincu que quel que soit celui qui remporterait l’élection présidentielle française, il y aurait bien un avant et un après « Pacte écologique », grâce à la mobilisation de l’ensemble des forces vives, politiques et non politiques ;
- la responsabilité collégiale du monde politique, des citoyens et de la société dans son ensemble et la manière d’éviter les rejets de responsabilité pour permettre de résoudre au plus vite la question de l’enjeu climatique ;
- le rôle impératif que l’Europe doit jouer pour lutter contre la dégradation climatique et la place de la France et de la Belgique à ce niveau ;
- l’Union nationale pour le climat initiée par Ecolo en janvier dernier ;
- l’importance accrue à accorder à une politique de protection de la biodiversité.

Cette rencontre a également été l’occasion pour Ecolo de se réjouir de la très vive mobilisation associative autour de la question écologique et de manifester intérêt et attention à l’égard des diverses propositions qui lui seront soumises dès la mi-avril.

Pour Ecolo, le débat public qu’il contribuera à alimenter pendant la campagne électorale sera l’occasion de comparer le contenu de son Union nationale pour le climat avec les propositions associatives et enrichira sa plate-forme politique avec les idées et propositions issues notamment du monde associatif. Pour Ecolo comme pour Nicolas Hulot, c’est plus que jamais le débat démocratique qui permettra l’adoption de mesures fortes, ambitieuses et transversales pour répondre aux enjeux climatiques.

Photo : photo prise par Ecolo avec l’autorisation pour tous usages de Nicolas Hulot

15:34 Écrit par B.L. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |