12/05/2007

Quads trop rapides et bruyants ? DH du 10-05-2007

Interpellé par des riverains agacés, Ecolo déplore le vide juridique 
autour de ces engins

ERQUELINNES Dimanche dernier, une randonnée du Thuillies quad team a  réuni 150 participants pour une virée de 120 km jusqu'en France. La colonne de véhicules, à mi-chemin entre voiture et moto, a eu le don d'agacer certains riverains d'un quartier tranquille de Montignies- saint-Christophe, dans l'entité d'Erquelinnes. "Nous sommes fréquemment dérangés le dimanche", explique Françoise Caty, une habitante du chemin de la Drève, mais ce jour-là, dès 8 heures du matin, ça n'arrêtait plus".
Après avoir arrêté le convoi et tenté de raisonner les conducteurs,  Françoise et son mari décident de garer leurs deux voitures au milieu  de la chaussée, afin de créer une chicane et freiner le passage. "J'ignore à quelle vitesse ils roulaient, mais elle me paraissait excessive dans une rue si étroite. Ils n'auraient jamais pu s'arrêter devant un enfant en tout cas, sans parler des nuisances sonores".
Appelés pour arbitrer le conflit, deux agents de la police locale ont ordonné de déplacer les voitures, qui entravaient la circulation, mais auraient refusé de prendre la déposition des riverains, prétextant une intervention plus urgente. "Une enquête administrative est en cours", assure le chef de corps de la zone Lermes, Éric Moulard.
De leur côté, les organisateurs soulignent qu'ils ont obtenu l'autorisation de la Ville de Thuin, d'où démarrait la randonnée, mais que rien ne les obligeait à avertir les communes traversées. "Les pilotes ont tous signé une charte de bonne conduite. Mais impossible pour nous de surveiller les éventuelles infractions au Code de la route", précise le président du club.
Interpellées par les riverains, les locales Ecolo d'Erquelinnes et de Thuin déplorent le vide juridique autour des quads, "que ce soit en matière de normes de bruit, de limitation de vitesse dans les chemins agricoles et les petites voiries" et demandent un "renforcement des contrôles techniques pour éviter toute modification de ces véhicules". Ils comptent aussi interpeller les bourgmestres de Thuin et d'Erquelinnes (Paul Furlan et David Lavaux) afin "de ne plus  autoriser les randonnées de véhicules à moteur si le parcours 
emprunte des quartiers résidentiels". Autre souhait des Verts : généraliser l'interdiction aux véhicules motorisés (convois agricoles exceptés) dans le maximum de petites voiries.

E. R.

22:34 Écrit par B.L. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.