16/06/2008

« Non » irlandais : Ecolo regrette et respecte, mais ne se résigne pas !

> Publié le vendredi 13 juin 2008
> Par Isabelle Durant, Sénatrice et co-présidente d'Ecolo, Pierre Jonkheer, Député européen
> Thèmes : ,
> Niveau(x) de pouvoir : Europe

Le résultat du référendum irlandais constitue un nouveau revers pour les fédéralistes européens. Ecolo regrette ce résultat qui fait transparaître une nouvelle fois la double crise de légitimité à laquelle est confrontée l’Union Européenne.

Crise de légitimité des institutions et de leur fonctionnement perçues comme étant sourdes aux préoccupations majeures des gens, d’une part. Mais également une crise de légitimité et de confiance vis-à-vis de la classe politique et de son absence de leadership nécessaire pour insuffler un espoir collectif aux habitants de l’Union face aux défis de la globalisation économique.

Si rien n’est fait, cette double crise de légitimité risque d’entraîner le repli et le rejet des populations précarisées par une mondialisation non régulée, et accentuer la fracture entre les citoyens et leurs représentants.

Ecolo et les verts européens ont toujours plaidé pour un référendum européen à la double majorité des peuples et des États. Ils continueront à le faire avec d’autant plus d’ardeur que le référendum mené en Irlande témoigne de ce qu’une consultation à la seule échelle nationale constitue un instrument inadéquat face à des enjeux aussi larges.

Enfin, et quels que soient les scenarii de court terme qui seront discutés lors du Conseil européen du 19 et 20 juin à Bruxelles, Ecolo estime qu’il est du devoir de chaque responsable politique de commencer dès à présent la campagne européenne pour refonder en dialogue avec nos concitoyens respectifs l’idéal européen, en le tournant davantage vers une Europe sociale, qui réponde aux défis posés tant par la mondialisation que par la crise climatique

09:56 Écrit par B.L. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.